Trois jours pour convertir 50% des espaces verts lausannois en potagers!

by mercredi, 01 avril 2015 / Catégorie :actualités

Un poisson d’avril plein de bon sens…

Publié le 1er avril 2015 par les JAU. L’action est fictive, mais pas les préoccupations pour la souveraineté alimentaire et l’agriculture urbaine qui sont, elles, bien réelles. Dans le cadre des JAU participez aux ateliers sur les plantages en bacs et le compost urbain les 8 et 9 mai prochains! Et sur la souveraineté alimentaire en Suisse, visitez ces pages.

 

Trois jours pour convertir 50% des espaces verts lausannois en potagers!

Du 8 au 10 mai prochain, des hordes de bénévoles vont se lancer dans la plus grande entreprise collective à Lausanne depuis le couvrement du Flon en 1836. Leur tâche? Convertir la moitié des espaces verts du territoire lausannois en surfaces maraîchères. Parcs, jardins, tout va y passer!

Logo JAU et bêchesLes Journées des alternatives urbaines (JAU) sont fières d’annoncer que ce pari un peu fou va pouvoir être réalisé durant l’événement, entre le 8 et le 10 mai 2015. 50% de chaque parc public, jardin privé, terre-plein, toiture plate végétalisée et espace intersticiel vont ainsi être bêchés puis ensemencés. Seules les zones de forêts seront épargnées. « La souveraineté alimentaire doit passer par l’agriculture urbaine. Et à un moment donné, il faut passer aux actes. » annonce un membre du comité.

Les zones à convertir seront déterminées sur la base de photos aériennes et de relevés pris sur place, à l’ancienne. Les privés pourront faire les travaux eux-mêmes s’ils le souhaitent, pour soulager un peu les bénévoles des JAU. En outre, toute personne est encouragée à signaler les parcelles qui risqueraient d’être oubliées.

L’objectif est de pouvoir assurer dès 2016 une production agricole suffisante pour nourrir la moitié de la population avec des fruits, légumes et tubercules produits à Lausanne même.

Un agriculteur de la région se dit soulagé par cette nouvelle: « c’est très bien si les citadins font leurs salades eux-mêmes, ils verront un peu ce qu’on vit, ça allègera la pression sur nos terres et on pourra enfin prendre des vacances, ou passer au bio!« .

L’idée a germé au cours des réunions de préparation de l’événement. Elle fait aussi écho aux récentes décisions de la municipalité de Lausanne d’augmenter la part de l’approvisionnement local pour les structures d’accueil de l’enfance.

Il a fallu garder le plus grand secret pour éviter d’ébruiter la nouvelle trop tôt, mais à un mois de l’événement il est clair que les forces sont là: déjà 500 personnes se sont annoncées. L’ampleur de la mobilisation a surpris le comité d’organisation, qui relève ses manches en prévision de début mai.

« Je me réjouis surtout d’aller à la rencontre des privés. Offrir la moitié de son jardin pour nourrir la communauté c’est un tellement beau geste, je suis convaincue qu’un objectif aussi noble ne pourra que convaincre. » conclut une future participante enthousiaste.

Rejoignez-nous! Inscriptions: 50pourcent[à]alternativesurbaines.ch

Journées des alternatives urbaines – 8 au 10 mai 2015 – http://alternativesurbaines.ch
Lausanne, le 1.4.2015

> La nouvelle en pdf

TOP