Rencontre sur les mairies alternatives en Espagne

Une rencontre pour mettre le nez au-dehors de notre Suisse si protégée, pour voir le monde qui avance autour de nous, l’histoire en train de se faire, et des innovations politiques à l’épreuve de la réalité.

C’est une opportunité géniale de découvrir le contexte social, politique et urbain espagnol, de comprendre comment la crise de 2008 a touché le pays et les villes, comment des alternatives politiques se sont constituées, comment elles sont parvenues au pouvoir et comment elles sont confrontées maintenant à la gestion des affaires publiques. Le mouvement BARCELONA EN COMU (Barcelone en commun) qui est invité, a été créé par des mouvements sociaux et écologistes locaux et a conquis la mairie en 2015.

Depuis 2008, l’Espagne est un des pays européens qui a été le plus touché par la crise financière. Le taux de chômage officiel y est passé passé de 10% en 2007 à près de 25% en 2012; il est autour de près de 20% aujourd’hui. En même temps, le pays est encore imprégné par la dictature franquiste et par la corruption; les scandales de corruption politique font l’actualité et l’Espagne est régulièrement considérée comme un des pays les plus corrompus d’Europe occidentale par Transparency International.

A l’échelle des villes, la crise financière a engendré le phénomène d’expulsions des logements, comme aux Etats-Unis. A Barcelone la précarité du logement a encore été accentuée par le renchérissement des prix du foncier et du logement, en raison entre autres de sa forte industrie touristique.

A l’échelle nationale, le mouvement politique Podemos bien connu, créé en 2014, tente de proposer une autre manière de faire de la politique, et aussi de conquérir le pouvoir national, mais sans succès.

Dans les villes, des mouvements sociaux et politiques plus radicaux et écologistes se sont organisés dès 2014 pour conquérir les villes et donner le pouvoir aux mouvements sociaux. Ces mouvements urbains ont eu bien plus de succès, ils ont conquis notamment les mairies de Barcelone et Madrid en 2015, et sont aussi au pouvoir à La Corogne, Valence, etc. Les deux figures les plus connues sont Ada Colau, la maire de Barcelone (Barcelone en Comu) et Manuela Carmena, la maire de Madrid (Ahora Madrid). Ils se réclament du mouvement international « Municipaliste » d’inspiration libertaire.

Invité: M. David Bravo, Barcelona en Comù

Venez à la rencontre du mouvement Barcelona en Comu, découvrir l’histoire et l’innovation politique en train de se faire.

Liens Barcelone en commun:
Liens vers le Mouvement international municipaliste:
Page wikipedia: https://fr.wikipedia.org/wiki/Municipalisme_libertaire

Rencontre en juin dernier du mouvement: http://fearlesscities.com


Horaire : dimanche 10 septembre, 14h-16h00

Lieu : Foyer paroissial de Malley, Rionza 2, Renens

 

Rencontre organisée avec l’aide précieuse de Commonspolis

TOP