Livre d’artiste « Géo-graphies urbaines »

πλανήτης, planète en grec, signifie également « celui qui erre », qui dérive ou est en déroute, mais aussi celui qui se promène : le flâneur. C’est à travers le regard de ce dernier que l’on a découvert la ville moderne et ses changements.
Mon regard s’est arrêté sur les friches de Malley. Espace charnière du tissu urbain, chargé d’une importante histoire industrielle, il est actuellement en passe d’être entièrement réaffecté, redéfini. Le processus de gentrification en cours fait disparaître les traces de cette histoire, faisant de cet espace un palimpseste urbain.
J’ai parcouru Malley pour percer l’opacité de la carte. Ce matin là, la neige avait tout recouvert. L’espace qui se déployait doucement, uniforme. J’ai tenté de comprendre comment il se forme et se reproduit, vers une nouvelle urbanité. Sur cette page blanche, mes traces définissent une géo-graphie personnelle : un cheminement entre les barrières et les impasses. Performance documentée à l’aide de Polaroïds.
La photographie au Polaroïd a ceci de particulier qu’elle nait in situ. Elle capte et restitue la lumière, mais se développe également en fonction d’autres propriétés du lieu. L’air, la température et l’humidité de l’espace réagissent avec le film et rendent l’espace le co-auteur de cette production.

Alexandros Kyriakatos
La relation entre l’art et l’urbanisme est au centre des intérêts d’Alexandros Kyriakatos. Il travaille sur des interventions site specific activant la mémoire de l’espace. Il utilise des promenades d’artiste, des constructions éphémères, la vidéo et la performance. Il est membre du collectif *err (errcollective.com) qui a récemment participé à la Biennale d’Athènes AB5to6 – Omonoia (9-18 septembre 2016) avec le projet collectif intitulé The feeling of not feeling at home.
Diplômé du Master d’Art dans les Sphères Publiques (MAPS) à l’ECAV, formation entreprise après avoir étudié la psychologie et les neurosciences, et avoir travaillé comme collaborateur scientifique en faculté des Sciences de la vie à L’EPFL.

Publié en 2017 par le SWB-Romandie dans le cadre du projet 2016 « Cosmos ». © 2017, SWB-Romandie et Alexandros Kyriakatos

contact: alexandros.kyriakatos@ecav.ch

TOP