Balades sensibles

Desartsonnants – affiche CHUT! – https://desartsonnants.wordpress.com/

Dans le quartier du Vallon, pendant les trois jours de l’événement

Les balades sensibles proposent une approche poétique du territoire fondée sur les sens de la vue et de l’ouïe. Leur objectif est de favoriser la découverte de paysages sonores et visuels qui sont autant de reflets de l’identité du quartier du Vallon.

Les itinéraires de promenade courent de la Place du Nord à celle du Vallon et s’étendent le long des collines de la Sallaz et de Sauvabelin. Ils sont jalonnés de points remarquables, acoustiques ou visuels, que nous projetons de mettre en évidence avec des installations fixes ou avec des dispositifs embarqués lors des balades.

Horaires et inscriptions

Durée d’une balade: 2 heures, nombre de participant-es limité (pour votre confort)

  • Vendredi 8 mai: départs à 10h, 14h et 17h30.
  • Samedi 9 mai: départs à 10h30, 14h et 17h30.
  • Dimanche 10 mai: départs à 10h30, 12h45*, 15h.

Inscriptions sur place, au stand d’accueil (cour du théâtre 2.21).

Tous les départs se font de la cour du 2.21. Soyez à l’heure svp!

En cas de non présence à l’heure du départ, nous offriront « votre » place à quelqu’un d’autre. Si vous renoncez à participer à une balade, venez nous le dire sans tarder et vous ferez un-e heureux-se!

* Balade (10 mai 12h45) avec Julien Sansonnens, écrivain, consacrée particulièrement à l’histoire du funiculaire et aux questions de la mobilité dans le quartier du Vallon. Tracé spécial, bonnes chaussures conseillées pour cette balade.


Découvrez en primeur le guide développé pour les balades

Disponible à prix libre à l’accueil puis auprès de l’Association de quartier du Vallon, il permettra de faire les tours en autonome encore bien après ce joli mois de mai!

La graphiste et maquettiste Farida Jeannet a apporté son savoir-faire au guide des balades dans le Vallon.
Elle a offert ses conseils, ainsi qu’une relecture professionnelle très appréciée. Qu’elle en soit ici remerciée!


Une création collective…

Gilles Malatray – Desartsonnants, promeneur écoutant et paysagiste sonore

Gilles Malatray, artiste créateur sonore, promeneur écoutant, travaille depuis de nombreuses années autour du paysage sonore.

Dans sa posture associant des approches esthétiques, artistiques et écologiques, l’écriture, la composition de paysages sonores est fortement liée aux territoires investis. Sites, villes, quartiers, espaces naturels, architectures, occupent une position centrale dans la pratique désartsonnante où l’écoute reste au centre de toute création et construction.

Desartsonnants s’associe volontiers à d’autres artistes ou aménageurs.

Que ce soit à l’occasion de parcours ou d’installations sonores, les créations transdisciplinaires permettent la composition d’espaces à « plusieurs voies ».

Dans le cadre des Journées des Alternatives Urbaines il travaille en collaboration avec une plasticienne sur une balade sensible aussi urbaine que forestière ; associant l’écoute et le regard sur paysages avec des interventions musicales et gestuelles, du dessin, de l’écriture, et quelques récits socio-historiques.

 

Gilles Malatray le bruissement des lieux from DES ARTSONNANTS on Vimeo.

Jeanne Schmid, plasticienne

Jeanne Schmid est une artiste plasticienne suisse qui a plus d’une lame à son couteau.

Son travail d’artiste interroge des territoires sensibles. Entre proposition esthétique partagée dans ses installations multimédia ; et médiation sociale, notamment dans le projet d’exposition « l’art chez les voisins », Jeanne Schmid affirme son engagement dans une démarche artistique au quotidien.[…]

En 2015, nous interviendrons de concert, avec bien d’autres participants, et toujours à Lausanne, sur un projet « Villes Sensibles » qui s’inscrit dans le cadre des secondes Journées des Alternatives Urbaines 2015. Il consiste à élaborer et à animer un parcours piétonnier sensible, sonore et visuel ; le quartier du Vallon dans … une approche poétique de certaines réalités urbaines…, je la cite.

Née à la suite de longs échanges via les réseaux sociaux, et d’une envie commune de travailler de concert autour d’un projet in situ, notre première rencontre nous déjà permis d’arpenter longuement le Vallon, d’y rencontrer quelques résidents forces vives, d’y tester des points d’ouïe et de vue, de dessiner des parcours, d’imaginer des mises en scènes, détournements, décalages, actions…

A suivre et à vivre en mai prochain.
Gilles Malatray, Désartsonnants

http://lartchezlesvoisins.blogspot.ch/

Yannick Henaff

Il se définit lui-même comme « un bricoleur amateur d’images ». C’est à ce titre qu’il conçoit, et réalise plusieurs « perspectographes » au cours d’ateliers ouverts dans le quartier du Vallon. Ces dispositifs permettant de cadrer des portions de paysage afin de les observer, les dessiner ou les photographier seront distribués sur le parcours des balades sensibles.


D’autres performances et activités vous seront proposées autour des balades.

Pour plus de précisions, veuillez consulter les horaires détaillés au stand d’accueil (cour du théâtre 2.21):

  • Julien Sansonnens, écrivain: Julien Sansonnens est très attaché à Lausanne où il a vécu plusieurs années. Amateur de toutes ces petites et grandes histoires qui font la ville à travers les époques, il a notamment publié une plaquette sur le funiculaire Lausanne-Signal, dans le quartier du Vallon. A ce titre, Julien Sansonnens viendra le dimanche 10 mai animer une balade consacrée particulièrement à l’histoire du funiculaire et aux questions de la mobilité dans le quartier du Vallon. http://blog.jsansonnens.ch
  • Joséphine Maillefer, compositrice: Joséphine Maillefer est une jeune compositrice lausannoise. Musicienne multi-facettes, elle écrit de la musique pour des ensembles vocaux et instrumentaux, et accompagne des performances, des lectures, des pièces de théâtre et des films. Elle aime travailler les matières sonores brutes, et créer des ambiances envoutantes à partir de boucles et d’harmonies inattendues. Joséphine Maillefer proposera deux performances musicales et poétiques le samedi 9 mai lors des balades sensibles. http://www.myfairmusic.com
  • Association PKLParkour, Lausanne. Le parkour est une activité physique visant à surmonter les obstacles de l’environnement urbain de manière libre et efficiente. L’association promeut le parkour à la fois comme une méthode de déplacement et d’entrainement physique et mental ; mais aussi et surtout elle le revendique comme un art à part entière. http://www.parkourlausanne.ch/
  • Gabriel Gonzalez, socio-anthropologue urbain. Il proposera quelques courts ateliers d’écriture basés sur les expériences vécues par les promeneurs lors des balades.

 

Print Friendly

 

TOP