Mon regard n’est pas à vendre, rencontre-discussion organisée par le journal Moins!

ptit monstre vert

« Mon regard n’est pas à vendre », Rencontre-discussion, Samedi 9 mai, 10h-12h au Foyer du 2.21

Discussion autour de l’agression publicitaire et des moyens d’y résister, par la rédaction de Moins !, Journal romand d’écologie politique

Chaque jour, nous sommes exposéEs à plusieurs centaines de messages commerciaux qui rivalisent en agressivité pour parvenir à s’imposer à notre attention. Si l’affichage publicitaire n’est (de loin !) pas le seul responsable de cette pollution visuelle, il demeure l’un des trop rares domaines dans lequel les habitantEs d’une ville possèdent de véritables marges de manœuvre. À nous de nous en servir pour revendiquer un droit de non-réception et pour proposer d’autres usages de ces espaces publics, au service non pas de l’économie et de la société de consommation, mais du vivre ensemble.

Après une première partie d’introduction aux misères de l’industrie publicitaire et ses conséquences sociales et écologiques, cet atelier de résistance à la pub-trefaction de l’espace public propose aux participantEs de réfléchir ensemble aux différentes actions possibles pour s’y opposer activement : de l’action de rue aux initiatives politiques, en passant par les démarches créatives et les expériences venues d’ailleurs.

 

À voir et lire

Vidéos
Pierre Carles, A quoi sert la pub (4 min)
Mélodie Chevalier, Les antipubs (15 min)

Articles parus dans Moins !
Armes de marchandisation massive, par Adriano Brigante
SGA, la colonisation de l’espace public, par Yvan Luccarini
Des villes sans pub en Suisse romande? et Castrateurs d’imaginaire de tous les pays, par Mirko Locatelli

Pour lire encore plus
François Brune, Le Bonheur conforme, éd. Beaugies, 2012 [1985] Groupe Marcuse, De la misère humaine en milieu publicitaire, La Découverte, 2003

 

Print Friendly

 

TOP